HISTORIQUE DU CLUB

HISTORIQUE DU CHOIX DU NOM SEMASSI

Avant l’ère coloniale, je ne vous apprends rien, l’Afrique était administrativement organisée en structures indigènes propres à elles. C’étaient les Empires et les Royaumes. Le milieu Tem ayant pour limites au Nord par Lama aujourd’hui Kara que le tem appelle kabrè-Ma, au Sud par le village Agbandi, à l’Est par TCHAMBA et à l’Ouest par BASSAR.

Ce royaume Tem était un grand centre commercial par excellence, appelé la route de la kola qui passe par Sokodé où divers produits s’échangeaient ; entre autres : la kola, la potasse, la poudre à canon, le colorant des paupières (tchiro) etc. qui arrivaient du Gold Coast (Ghana), du Dahomey (Bénin), de la Haute Volta (Burkina Faso) et du Niger.

Les razzias battant leur plein et la force supprimant le droit, chaque peuple assurait sa propre sécurité par la propre sorte d’armée indigène. Pour ce faire Tchaoudjo avait son armée appelée SEMASSI qui signifie les rouges en Tem.  C’est une redoutable armée qui de son temps n’a jamais conçu de défaite dans tous les combats. Pendant toute leur époque pation en 1974 ; chaque Préfecture devait avoir un seul club de football puis le nommer.

Suite à la concertation des sages de Tchaoudjo qui avaient été consultés par les amoureux du ballon rond de Tchaoudjo, le nom SEMASSI, en référence de leur invincibilité fut donné au club de Tchaoudjo. Le club s’appellera désormais des GUERRIERS INVINCIBLES DE SOKODE ou mieux, SEMASSI OMNISPORTS DE SOKODE avec les sections, football, hand-ball, basket-ball et athlétisme.

A compter du 18 novembre 1978, le baptême fut entièrement consommé comme emblème, c’est un cavalier habillé d’un boubou rouge retenu à la ceinture par une lanière de tissu rouge et une chéchia rouge sur la tête avec une lance à la main assis sur son cheval rouge, le guerrier est en position offensive (cf. article 4 des statuts).

LES COULEURS DU CLUB

Pour conserver l’histoire :

  • – La couleur rouge a été la première choisie symbolisant ainsi littéralement les SEMASSI c’est -à- dire les rouges.
  • – La 2è couleur c’est tout blanc (couleur de pureté) couleur préféré du musulman, couleur du linceul dernier vêtement du musulman.
  • – La 3è couleur le rouge parement blanc, l’association des deux premières couleurs.

A l’époque, ce sont ces trois couleurs que portaient les SEMASSI (guerriers rouges) invincibles de Tchaoudjo pour partir en bataille ; elles sont retenues pour éviter toute contradiction de ce qu’étaient les SEMASSI.